Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

24 Dec

Des services mutualisés pour les intermittents

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #Culture

La difficulté à lire les changements entrepris partout en France, en Europe et dans le monde, tient à la profusion des initiatives. Une profusion qui crée de la confusion. Améliorer la compréhension des démarches qui ressortent de toutes ses expériences, modifier l’échelle des actions, étendre les solutions, les partager avec le maximum de personnes agissantes sont les souhaits de toutes les structures locales, associatives ou coopératives, entreprises innovantes et organismes sociaux ou culturels. Gagner en force et en impact en regroupant des secteurs d’activité et d’emploi émergents, est la principale raison de Bigre. Bigre, officiellement née à la mi-décembre, est la première mutuelle de travail associé en France. Bigre rapproche 4 SCOP et SCIC et compose une entité commune de 7000 personnes et de 25 établissements répartis dans toutes les régions. Les 3 coopératives d’activité et d’emploi sont Oxalis, Coopaname et Grands ensemble et vecteur d’activités. La SCIC qui a adhéré au groupe est une autre belle surprise de la mutualisation des services. Elle s’appelle Smart, est basée en Belgique et a essaimé des bureaux dans plusieurs villes de l’hexagone. A sa naissance, Smart, Société Mutuelle pour artistes, en 1998, avait pour vocation de guider les artistes, techniciens et intermittents des arts face à la complexité administrative. Elle le fait toujours mais a étendu ses missions à la gestion des projets culturels et à leur production. Désormais Smart compte 4000 membres sociétaires de la SCIC et elle offre ses services à 60 000 artistes, techniciens et techniciennes du spectacle en Europe. Je détaille quelques-uns de ces services : la gestion administrative, comptable et financière des activités, un lien administratif en ligne permanent, le règlement des rémunérations à 7 jours en fin de prestation, un fonds de garantie en cas d’impayés, une couverture assurantielle complète et une assistance juridique. Comme 2014 a été l’année des revendications des intermittents, il est bon de signaler que dans la pagaille administrative et le bricolage des emplois des arts et de la culture, une telle proposition est vraiment la bienvenue. http://smartfr.fr

        Des services mutualisés pour les intermittents
Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures