Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

05 Jan

Bonne année... quand même

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #économie

"Mes carnets de campagne" vous présentent leurs meilleurs voeux malgré tout. Tout quoi? TOUT. La conjoncture politique et économique était des plus moroses à la fin de l'année, elle suit le même régime au démarrage de la nouvelle année. Politiquement, ça va mal. Je conserve en mémoire parmi toutes les rétrospectives peu appétissantes qui garnissaient la presse de cette fin d'année, une caricature de Man dans le Midi Libre: il mettait en scène Arnaud Montebourg expliquant à Martine Aubry que le problème du PS était Georges Frêches. Aubry lui répondait qu'il représentait un problème en tant que solution au problème. Passés les premiers jours de 2010, Julien Dray répand ses mauvais points (poings?) contre le même Montebourg, contre Harlem Désir devenu "porte flingue de Delanoë", sans parler de Cambadélis, "disparu de la circulation". de l'autre côté, ce n'est pas mieux et les perspectives 2010 font froid dans le dos: un pouvoir d'achat qui va chuter au deuxième trimestre, des variations de salaires qui sont dans le rouge, un chômage qui passe de 8,6% au premier trimestre 2008 à 9,6% en ce début 2010 sans oublier la consommation qui s'écrase et l'épargne qui s'effondre. Sale coup pour le gouvernement, une majorité des syndicats de police montent au créneau pour dénoncer une politique du chiffre qui n'a plus rien à voir avec des normes sécuritaires. L'exemple le plus frappant (c'est le métier qui veut ça), rapporté par Libération du  5 janvier, relève du taux d'élucidation dont Nicolas Sarkozy attend des pourcentages en hausse. Avant 2002, sous le mode socialiste, le taux était de 25%,. Il passerait aujourd'hui à 38% sauf que "les services de police usent de tours de passe-passe. Ils focalisent sur des délits qui sont élucidés en même temps qu'ils sont constatés". Cela donne une interpellation et une élucidation de présence de cannabis sur un consommateur lambda. Le dealer, lui, court toujours. On a même vu une police multiplier les gardes à vue d'étrangers en situation irrégulière, à la seule nuance que ces étrangers s'apprêtaient à quitter le pays. Le malaise ne fait que croître avec les réductions prévues de 8000 postes de policiers et de gendarmes. Le commissariat de Briançon va mettre la clé sous le paillasson et les 102 000 habitants de l'agglomération vont entrer sous le régime des services de  Marseille avec un déficit à la clé de 350 policiers. La campagne, la province comme on dit encore vulgairement, n'est pas mieux portée avec une crise du milieu rural et agricole touché par la pauvreté. Ce sont nos confrères de l'excellent mensuel "Transrural initiatives" qui se chargeaient de la sale besogne le mois dernier. Un  rapport de la Mission régionale d'information sur l'exclusion de Rhône-Alpes précise que cette pauvreté est souvent masquée par les attraits que laisse planer l'univers rural (volupté et tranquillité). En réalité les signes de pauvreté sont multiples: la vétusté des logements, l'éloignement des pôles d'emploi, l'accès aux soins très inégalement partagé et des problèmes de mobilité et d'accès au droit. L'agriculture est très mal logée dans ce décor. Déja en 2000, l'Insee estimait que la moitié des travailleurs indépendants à faible niveau de revenu étaient agriculteurs ou aides familiaux sur une exploitation agricole. Une étude de l'Enesad de Dijon précisait que 40% des exploitations avaient un revenu égal ou inférieur au smic et que cette même année-là 25 000 agriculteurs bénéficiaient du RMI.  Nous sommes loin des héros de la production et des bataillons d'élevages gorgés de subventions et de primes européennes. Depuis, de nouvelles structures et organismes voient le jour tels Solidarité Paysans qui met en place actuellement un Observatoire des difficultés en agriculture et dont la principale vocation est de proposer un soutien aux agriculteurs en détresse.
img065.jpg
Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures