Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

07 May

Des cadres retraités et chefs d'entreprises de la solidarité

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #social

C'est au hasard d'un courrier que j'avais pris connaissance d'une antenne associative à Décines dans le Rhône qui me paraissait être l'exemple même de l'intelligence mise au service des autres. L'association en question, dont le siège est à Gif-sur-Yvette, s'appelle "Revivre dans le monde". Le nom a de quoi faire frémir en annonçant un territoire large comme la planète. On dit plus fréquemment Revivre et finalement tout le monde s'y retrouve sans aucune crainte. L'association est née en 1993 et son fondateur est François-Marie Luquet, à l'époque directeur de la recherche du groupe Danone. Jusque là, on peut se dire qu'il s'agissait d'un haut cadre qui rêvait de mettre un peu d'humanité dans son yaourt. En réalité, l'ambition de Revivre était de mettre fin au gâchis insoutenable pratiqué par les grands groupes alimentaires à l'image de Danone qui balancent dans des bennes à ordures les produits présentant un défaut de conditionnement. Aujourd'hui retraité, François-Marie et tous les cadres aux cheveux blancs qui ont souscrit au projet, poursuivent leur action. Revivre récupère certes les erreurs de l'industrie alimentaire, mais souvent achète à bas prix les produits pour les revendre, toujours à moindre prix aux réseaux associatifs et aux épiceries solidaires qui elles-mêmes les distribuent aux plus démunis. Pourquoi revendre et faire un bénéfice? Parce que revivre est également une entreprise d'insertion et  finance ses propres emplois, de magasiniers, de chauffeurs-livreurs ou de comptables. Cercle vertueux parfait qui aurait pu être empêché par les industries alimentaires elles-mêmes dont les lacunes ont été dès le départ mises en avant par Revivre. Une mauvaise publicité pour les groupes de l'alimentaire. Or la pertinence de ceux-ci a été au contraire de soutenir l'action des cadres "humanistes". Le principe aura finalement servi à tous. L'association distribue chaque année l'équivalent de deux millions de repas! L'équipe d'Ile de France est composée de 3 permanents, de 5 postes en insertion et de 30 bénévoles et fonctionne sur un budget annuel de 900 000 euros. L'entrepôt de Gif-sur-Yvette ressemble à s'y méprendre à une entreprise à part entière avec ses bâtiments de stockage, ses voitures de livraison et une flotte de camions réfrigérés afin de distribuer les 600 tonnes de produits alimentaires et d'hygiène qui reviennent chaque année aux familles démunies. 170 associations et 68 épiceries solidaires en Ile de France sont "clientes" de Revivre et une centaine d'associations sont attachées à l'antenne de Rhône-Alpes.

http://revivre-monde.orgimages.jpg

Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures