Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

25 Feb

Emmaüs, pionnier du développement durable.

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #économie

L'histoire n'est pas banale, hélas. Une communauté d'accueil, "la cité des cloches", voit le jour sur la commune du Pin au lieu-dit le Peux en 1977. Celle-ci accueillera des personnes handicapées et quelques valides en perdition. Nous sommes dans le département des Deux-Sèvres entre Mauléon et Bressuire. En 1983 cette communauté rejoint celle d'Emmaüs installée à quelques kilomètres de là, à Mauléon. Comme toujours la communauté survit par la récupération d'objets usagers et de vêtements. Pourtant l'image traditionnelle des chiffonniers d'Emmaüs colle parfois très peu à la réalité de certains groupes. C'est le cas ici avec un coup du sort qui passe par des déchets industriels de carton et de palettes de bois proposées aux deux groupes réunis. Les quantités sont telles que le tri et recyclage des déchets nécessitent une importante main d'oeuvre. L'idée des ateliers du bocage fait son chemin pour devenir entreprise d'insertion en 1992. Les compagnons d'Emmaüs embauchent les démunis, les oubliés du marché du travail, les paumés et les exclus. Le carton fait un carton et la communauté est de plus en plus sollicitée par les services sociaux, les communes environnantes et par les chômeurs eux-mêmes. Les ateliers répondent à ces sollicitations en multipliant les contrats de travail. Un centre de tri est installé à Bressuire, puis un centre de tri et de stockage de matériel de bureautique et d'informatique est ouvert à Bretignolles. Dans cette dernière unité on reçoit et sélectionne piles, ampoules, écrans informatiques et ordinateurs par milliers de tonnes chaque année. Aujourd'hui les ateliers du Bocage emploient 300 personnes dont les deux tiers en CDI tandis que la communauté accueille elle-même 55 compagnons. Parmi les salariés des ateliers figure une quarantaine de personnes handicapées reçues depuis l'adaptation des locaux en 2007 à ce personnel. Loin d'être une opération calculée, ce qui est né d'une communauté d'Emmaüs et qui s'est développé en une entreprise d'insertion et un chantier de production, est devenu un des plus gros employeurs du département dans le champ de l'économie sociale et solidaire et répond à des normes environnementales et à un  projet de développement durable réussi.
www.ateliers-du-bocage.com
Pour information, Emmaüs France, c'est 4000 compagnons reçus, 1650 emplois d'insertion créés, 420 cam13001109151373793576.pngions de collecte, 484 000 rammassages à domicile, 630 000 apports de particuliers, 12 000  tonnes de DEEE ménagers et 500 000 appareils collectés.  (Chiffres de l'année 2006).

Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures