Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

25 Feb

L'Isère contre la... misère des routes.

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #environnement

il y a quelques mois, le département de l’Isère éditait une plaquette bien intéressante titrée « concilier routes et environnement ». Ainsi on nous rappelle dans ce cahier de 40 pages bien fourni que l’impact écologique de la création de nouvelles voiries est très préoccupant : fragmentation de l’espace agricole, émissions de gaz à effet de serre (en 2006, le trafic routier était responsable de 36,6% des émissions de CO2,  200 millions de tonnes de granulats consommés par les routes, pollution par désherbage chimique, déchets jetés des véhicules (dans le Loiret, des agriculteurs ont nettoyé 100 km de routes entre le 20 février et le 3 mars 2009. Or, en 15 jours, ils ont récolté 4 téléviseurs, une vingtaine d’enjoliveurs, des bidons d’huile, 400 bouteilles en verre, 1000 canettes, 2000 paquets de cigarettes et des dizaines de bouteilles plastiques remplies…d’urine, pratique très répandue chez les chauffeurs routiers. Donc dans le cadre de son agenda 21 le département de l’Isère a souhaité mobilisé ses agents des directions des routes et de l’environnement : l’usage des pesticides en bord de voirie a cessé depuis 2005, la fauche est adaptée pour la flore, des nichoirs à oiseaux et chauve-souris sous les ponts ont été réalisés, les voiries abandonnées sont recyclées, des enrobés tièdes (et peu polluants) sont utilisés dans le façonnage des voies de circulation et même des corridors dits biologiques sont tracés afin de sécuriser le passage de la petite faune. La brochure est téléchargeable sur le site du département à link

WEB_CHEMIN_4945_1260889070.jpg

Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures