Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

10 Nov

La Creuse porte bien son nom quoique...

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #économie

La Creuse fait figure de port de pêche. Un beau port de pêche comme j’aurais tendance à dire parfois, évidemment sans la mer et sans les poissons. Un département en rade, abandonné  à sa ruralité. Et alors, est-ce vraiment un problème ? A une époque où se joue la défense d’un environnement et d’un cadre de vie. Au cœur des problématiques liées au développement durable, pourquoi ne pas admettre que certains espaces seront avant tout des lieux de conservation, de préservation et donc de ressourcement pour toutes les personnes qui, de plus en plus nombreuses aujourd’hui, recherchent une authenticité et une qualité de décor naturel.  Il s’agit  d’abord pour ce département de consolider ses fondations sur ce qui lui correspond  et récemment les journées nationales de la laine qui se sont tenues à Felletin le prouvent. On parle de la région Aubusson-Felletin et on marque ainsi le célèbre territoire de la tapisserie. Mais plus en amont de cela, il y a surtout une réalité économique que la Creuse veut conserver et certainement améliorer.

 

Alessio, lui, est italien. Il a vécu une dizaine d’années en Ecosse où il a rencontré sa compagne. Une creusoise. Alessio a suivi sa belle et est tombé en amour, comme diraient nos amis du Québec, avec ce territoire et y a fondé une…brasserie. C’était en 2005 à Felletin au sud du département, dans un bâtiment communal inoccupé du quartier de la gare. Aujourd’hui d’autres bâtiments communaux ont été investis par 5 entreprises. Une association est née, « Quartier rouge » et le site accueille 40 à 50 personnes dont des artisans, des artistes et des associations. Dorénavant le quartier endormi s’est réveillé avec une scop de construction bois, un atelier de conception de meubles contemporains et une autre de meubles design, une association de recyclage de déchets, un atelier de sérigraphie et donc la brasserie d’Alessio et Rébecca ( www.brasseriedelacreuse.com). Désormais l’association quartier rouge s’attaque à l’ancien bâtiment de la gare lui-même (là-bas, les bus ont remplacé les trains) pour en faire un lieu de diffusion et de création contemporaine. Nos confrères de la Montagne de conclure sur ce beau dispositif qui a émergé en l’espace de 5 ans seulement : « Le tissu économique se nourrit de culture, d’art et de créativité tout en respectant une philosophie de la vie. Le cocktail s’avère stimulant ».

Commenter cet article

valerie 10/11/2010 19:57



Et bien, vous en savez plus que nous autres limousins citadins.


j'aime bien vos visions de la ruralité et le regard positif que vous posez sur les campagnes. ça change des discours ambiants.


Bonne continuation


librellule



Philippe BERTRAND 11/11/2010 19:48



Merci Librellule.


Le papillon des campagnes.



Cécile 10/11/2010 17:12



Même Houellebecq aime la Creuse! *_*



Philippe BERTRAND 11/11/2010 19:47



En effet c'est dire.



Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures