Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

06 Jan

La petite fille aux sabots.

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #économie

Je sais ce que vous allez me dire: le titre ressemble à un lancement de sujet du JT de 13 heures par Jean-Pierre Pernaud.  Je fais comme lui: " nous sommes à Saint-Bertrand de Comminges en Haute-Garonne et Isabelle Estrade est à l'origine de la préservation d'une des dernières saboteries des Pyrénées". Bref, tout y est le local microscopique, l'atelier qui sent la sciure et le bon gros sabot de derrière les fagots. L'atelier s'appelle les sabots d'Isa et il est  vrai que l'histoire est presque banale. Les sabotiers à l'origine et ce depuis trois générations sont les beaux-parents d'Isabelle. Isa de formation littéraire est aux antipodes de la chose, sauf que lorsque monsieur beau-père lui ouvre les portes de son antre voué à fermer à l'heure de sa retraite, la jeune femme a non seulement un coup de coeur, mais découvre sa vocation. Il lui faudra cinq ans d'apprentissage pour venir au bout du savoir-faire et une bonne dose de culot pour créer son propre atelier dans un nouvel espace aménagé. Le bois y est roi tant pour l'habillage de l'espace que pour la confection des produits, un bois suédois s'il vous plaît. ensuite il fallait déringardiser, c'est elle qui l'écrit, le sabot et le folklore qui s'y rattache. Elle dessine donc ses modèles, leur donne des couleurs, les invente au gré des saisons et joue avec des cuirs riches et variés. La plupart du temps, Isabelle fait sur du mesure et répond principalement à des commandes du...monde entier. En effet, c'était la dernière condition pour que l'aventure prenne corps et pas uniquement aux pieds, il fallait créer une nouvelle diffusion. Grâce à Internet le sabot va bien au-delà de la Lorraine, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande, au Vietnam ou  au Japon pour ne citer que les clients les plus éloignés... de Saint-Bertrand de Comminges et du hameau de La Prade.
atelier_sabots_disa-copie-1.jpg

link
Commenter cet article

stress ball 02/07/2014 15:02

This is an interesting title that you have given to the articles. It really trapped the readers inside in this article and you have shown a very good skill in creating visuals with the words. Thank you for the share.

Françoise du Bot 25/01/2010 16:31


Monsieur, merci pour votre émission que j'écoute dès que cela m'est possible.Il est vrai que France inter est ma chaine de prédilection.Grâce à vous et vos collaborateurs je découvre toujours et
encore. Ce midi j'ai eu un coup de coeur pour cette jeune artisane. Sa volonté, son enthousiame,son énergie et sa gaieté que l'on sent dans sa voix m'ont ravie. Faire "revivre" les sabots,quelle
bonne idée! Et surtout garder ce savoir-faire,. c'est si précieux. Bravo . Recevez mes salutations chaleureuses et continuez s'il vous plaît ces rencontres si riches. Françoise du Bot


Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures