23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 13:45

Drôle d'idée de reprendre des chroniques là où elles étaient restées avec un "bus rock". Avant de donner des précisions, j'avoue avoir laissé longtemps en jachères ces pages. On a tous besoin d'une respiration, de recharger les batteries et de faire aussi un point sur les temps tels qu'ils ne vont pas en ce moment. Personnellement cette période aurait de fâcheux effets sur le moral. Aujourd'hui des français descendent dans la rue pour négocier au mieux ou au moins mal la réforme de leurs retraites. J'imagine un certain nombre de ses manifestants d'un jour mobilisé par des préoccupations plus générales. La dette publique est toujours là. Le coup de matraque sur les gens du voyage rebondit salement dans les esprits. Les mesures sur les niches fiscales qui vont, pour les dernières en date, toucher les couples, principalement les jeunes,qui ont décidé de faire officiellement alliance, méritent des commentaires critiques. Si la déclaration d'impôt  sur le revenu de la première année de mariage entr'e dans les niches fiscales, alors le paradis fiscal commence dès l'ouverture de ma porte sur l'extérieur. Seulement, quand je regarde cette réalité extérieure, je remarque davantage de lassitude et de fatigue que d'opulence arrogante. Je suis prêt à changer à d'opticien, si ma vue est déformée. Pourtant, ici et là, des personnes de bonne volonté poursuivent des rêves qu'elles mettent en forme. Souvent ces projets relèvent du social, du solidaire, d'une économie plus raisonnée ou du culturel bien pensé. Parfois même, les collectivtés participent à ces projets. Le bus rock en est un exemple. je vous le livre parce qu'il m'a été confié par un jeune musicien et acteur social et culturel de la Gironde.  C'est la Rock School Barbey de Bordeaux qui est à l'origine de ce bus qui tient à la fois d'école et de studio d'enregistrement. Financé par le département, le bus est équipé de matériel de son et d'enregistrement numérique avec une station Protools, des simulateurs d'amplis, d'une batterie électronique et d'un parc de micros voix et d'instruments. Un technicien son et un arrangeur guident les musiciens dans l'écriture des textes et des musiques, dans la mise en place des morceaux et dans l'enregistrement des titres. En fin de séquence, les auteurs ou futurs stars du rock partent avec un Cd 4 titres, outil indispensable pour passer à la scène. Le bus, mis à disposition des communes rurales de Gironde, est également sollicité par les maisons de jeunes, les associations ou les communautés de communes. L'idée est si bonne et peu onéreuse en comparaison de la construction de structures multiples en dur, qu'elle devrait circuler dans d'autres départements.

www.rockschool-barbey.com

busbarbey.jpg

Partager cet article

Published by Philippe BERTRAND - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philippe Bertrand
  • Le blog de Philippe Bertrand
  • : Une suite plus personnelle aux carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures
  • Contact

Recherche

Pages

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog