Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

23 Jan

Les jeunes, au boulot !

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #économie

Encore une bonne nouvelle qui s’apparente à une bonne note à l’économie sociale et solidaire (celle qui monte en ce moment par les emplois qu’elle génère). Constituée d’associations, de coopératives, de mutuelles et de fondations, l’ESS s’enrichit d’une nouvelle édition du panorama de ces activités en Ile de France. Ce panorama est une publication officielle qui donne un net aperçu de la présence de l’évolution de cette économie. Pour l’ile de France, donc, 2012 aura été marquée par une importante rémunération versée par les entreprises de ce secteur chiffrée à 10,8 milliards d’euros. Cette somme concerne les 32 400 établissements employeurs de la région et les 390 000 salariés concernés par ces activités. Les associations demeurent les principaux employeurs avec 305 000 salariés (avec majoritairement des services de proximité, mais aussi des emplois dans l’enseignement et dans le secteur de la santé). Les coopératives, mutuelles et fondations de la région emploient quant à elles près de 82 000 salariés. Seule note à nuancer, les jeunes sont encore peu représentés dans ce secteur alors que leur insertion professionnelle peut être facilitée par les offres de l’ESS.  C’est ainsi que les moins de 30 ans représentent 19% des salariés de cette économie contre 25% dans le reste de l’économie. Une mobilisation s’impose ainsi qu’une information  (ce que nous tentons de faire) afin de répondre aux enjeux d’avenir en sachant que 150 000 salariés de l’ESS en Ile de France seront à la retraite à l’horizon 2025 selon le président de la CRESS IDF.

www.cressidf.org.

 

 

Commenter cet article

la prevention specialisee76 doit vivre 08/02/2013 13:21


Merci beaucoup de votre soutien. Les médias sont un bien précieux !


Si vous avez besoin d'informations supplémentaires, n'hésitez pas. Merci encore

lapreventionspecialisee76doitvivre 05/02/2013 12:42


Voici un message des éducateurs de prévention de Seine Maritime dont les effectifs vont être diminués de moitié (100 licenciements en 1 mois) du fait du nouveau budget 2013. Notre combat
a pour seuls objectifs de sauver des emplois et l'accompagnement social des plus démunis !! Suivez nous et surtout PARLEZ EN !


La prévention spécialisée est financée à hauteur de 90% par le Conseil Général de Seine Maritime, puisqu’elle s’inscrit dans le schéma départemental de
l’Enfance, et de 10% par les communes.


Le budget adopté par le Conseil Général de Seine-Maritime pour 2013 prévoit une diminution de 50% du budget de la prévention spécialisée !  en prétextant un recentrage
de nos missions sur les 11-18 ans (schéma départementale de l’enfance).


Le Conseil Général estime et explique que les jeunes de 16 à 25 ans sont désormais à la charge des communes, ne laissant aucun délai pour négocier et s’organiser. Il demande donc, du
jour pour le lendemain, aux communes de participer à hauteur de 50% au financement de la prévention spécialisée.



Cela signifie licenciements massifs, discrédit du métier d’éducateur de prévention spécialisée et abandon des jeunes jusqu’alors suivis par les associations de
prévention spécialisée. L’égalité des chances est remise en cause.




Cela signifie une nouvelle dégradation de la présence sociale sur les territoires les plus précarisés et interroge fortement sur la prise en compte des questions du
lien social, de la lutte contre la précarisation des populations et la considération d’une jeunesse bien souvent oubliée par les pouvoirs publics locaux.



« La prévention spécialisée 76 doit vivre » vous propose de suivre nos actions et nos manifestations, de nous suivre et de nous soutenir.


 


 

Philippe BERTRAND 05/02/2013 14:53



Merci, je vais faire le relais sur l'antenne. Courage. Cordialement. Philippe



Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures