Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

22 Oct

Les nouveaux acteurs de l'économie (encore de bonnes nouvelles)

Publié par philippe bertrand  - Catégories :  #économie


Malgré les effets d'une crise qui n'a pas été que financière mais économique et mondiale, je ne vais pas vous soumettre les signaux, comme disent les intéressés, d'une reprise, mais plutôt les signes d'une réalité. D'abord la création d'entreprise en France est en nette augmentation. Je sais que cela peut vous étonner alors qu'on martèle les mots de licenciements, de rachats et de délocalisations. Rien n'est plus simple dans le bilan qui suit, un bilan qui n'est pas un cri de victoire sur l'absurdité des marchés et des contrôles de sociétés par des actionnaires peu soucieux des victimes des réductions d'effectifs. Non, la réalité est plus insignifiante encore puisque ces créations très nombreuses ne supportent en général que l'emploi du créateur lui-même.  Toutefois l'Insee a enregistré 321 000 créations d'entreprises en 2007 contre 216 000 en 2000. A comparer les deux dates, les défaillances sont sensiblement proches, c'est-à-dire qu'elles oscillent autour de 40 000. En admettant que les porteurs de projets et fondateurs sont les seuls bénéficiaires de ces créations, il n'empêche que ce sont donc environ 280 000 emplois nouveaux par an.
Les services sont en tête des secteurs choisis, en particulier les services à la personne qui se multiplient dans les zones jusqu'à présent délaissées ou les moins bien pourvues. Autre secteur "porteur", le BTP dont la régularité de fonctionnement voire les améliorations d'effectifs sont presque une injure à la crise. Certains secteurs de l'hôtellerie et de la restauration ouvrent aussi des vannes à l'emploi. Ces ouvertures sont malheureusement peu poussées par la nouvelle TVA dans la restauration. Cette dernière ne concerne qu'une moyenne de 50% des établissements et les créations d'emploi ne courent pas les cuisines. A cela une raison très simple: les restaurateurs voyaient leur bénéfice fondre comme neige au soleil et la nouvelle taxation leur donne l'occasion de rééquilibrer leur gestion. Le Bâtiment et la construction offrent quant à eux des perspectives intéressantes avec les nouvelles normes HQE préconisées dans la construction et la rénovation. Cela signifie qu'un gigantesque parc immobilier est à réhabiliter en suivant ces normes et que les efforts de certaines municipalités à créer de nouveaux logements sociaux vont favoriser de nouveaux emplois.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, le secteur associatif est un employeur très conséquent. Oublions, tout en les saluant, les armées de bénévoles sans lesquels rien ne pourrait exister, et portons notre intérêt sur ce tissu associatif qui gonfle de 4% chaque année en tirant avec lui une croissance économique non négligeable. En effet ce sont en moyenne un million cent mille associations qui s'activent sur notre territoire et qui fournissent du travail à deux millions de personnes. En chiffres, cela se lit mieux: 1,1 million d'associations= 2 millions d'emplois.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures