Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

16 Nov

Richard et son Yatoo.

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #économie

photo_equipement.jpg

 

Richard Maximilien a été technicien, spécifiquement technicien qualité,  pendant onze ans sur les chaînes de l'usine Matra Automobiles de Romorantin. Richard a perdu le sens de son prénom en 2003 lorsque l'entreprise referma définitivement ses portes sur plus de 2000 de ses employés. Romorantin était en grande panne, Matra succombait et Richard n'avait plus que l'espoir d'un Robespierre bravant l'interdit de travail décrété par le grand capital (c'est Maximilien qui m'entraîne vers le révolutionnaire). Plus prosaïquement, Richard avait un atout, une idée derrière la tête qu'il avait commencé à exposer à ses employeurs avant que Matra ne matraque sa production. Adepte de la randonnée, de la virée en pleine nature, Richard avait planché sur des équipements associés à l'automobile transformant celle-ci en habitacle de vie, à mi chemin entre la tente et le camping-car. Dans cette réflexion il s'était adjoint les services de Marc, Marc Legrand,  compagnon d'infortune du licenciement et ex-dessinateur de Matra. En 2006, Richard et Marc déclarent leur société: Adhoc Equipements. A Romorantin. Sous cette enseigne ils abritent leurs prototypes de kit d'aménagement, lui donnent un nom, Yatoo-concept, et partent en quête de partenaires industriels et financiers. La galère continue: ils portent tous les stigmates de l'échec: créer une entreprise, lancer un produit innovant et être fauchés comme les blés. Richard se souvient que tous les contacts sur le principe de l'innovation se sont soldés par un non-retour. Le nouveau fait peur de toute évidence en France. Pas de garanties, pas de pré-financements, pas de diffusion, autant dire le vide absolu qui fait reculer n'importe quel investisseur. Richard et Marc ont pris le temps malgré tout de déposer 3 brevets, de faire appel à des fournisseurs majoritairement régionaux (la proximité et la solidarité ça aide) et de concevoir leur premier modèle. C'est leur kit sous le bras que les deux inventeurs font la tournée des concessionnaires automobiles. Une vingtaine d'entre eux acceptent les produits. Les premiers clients accrochent. Le dernier Mondial de l'Automobile de Paris confirme l'intérêt que suscite Yatoo même hors de nos frontières. D'ici la fin de l'année, Richard et Marc procèderont à trois embauches. Normalement, Matra sera un lointain souvenir. Pour l'instant, tous deux remercient leurs familles sans lesquelles ils auraient peut-être baissé les bras en cours de route.

 

articles-2010-1807_BIS_light.jpg

www.yatoo-concept.com

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures