Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

19 Mar

L'action culturelle par l'exemple. part.2

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #Culture

De temps à autres, je tenterai de vous soumettre des exemples d'actions ou d'entreprises culturelles dans un réservoir sans cesse approvisionné. Toutes reflètent une pertinence évidente parfois même insoupçonnée. Les faits sont d'autant plus surprenants qu'ils échappent à une cartographie de l'action culturelle sur le territoire national. Donc je serai bien incapable de vous soumettre des densités culturelles plus fortes à tel endroit plutôt qu'à tel autre, car il apparaît que la pertinence et l'audace peuvent s'inviter là rien ne transparaît de particulier, sinon un éloignement des centres de décision et une certaine monotonie sociétale locale. Prenons le cas du Tarn et Garonne où les "r" font un bruit de rocaille en bouche et où les tables sont toujours bien garnies. A Nègrepelisse à l'est de Montauban, les services culturels ont souhaité abordé la question de l'alimentation par une démarche hautement innovante. La municipalité a donc imaginé la création d 'un centre d'art contemporain, le seul et unique du département, afin de solliciter artistes et designers autour des enjeux du consommable, concept qui définit en grande partie notre société. Ainsi est née "la cuisine", premier centre européen de création d'art et de design autour de l'alimentaire. Ici, évidemment, on ne se met pas à table, mais on repense la table elle-même. On projette d'autres espaces de restauration. On invente et expose des objets de la tableet on s'interroge sur les produits eux-mêmes. Contrairement à une cuisine "réelle" enfermée et soumise à un espace organisé autour de ses éléments et accessoires de production, celle de Nègrepelisse est ouverte aux courants extérieurs et donc accueille en résidence des artistes étrangers à l'image d'une exposition récente sur le design du Maghreb. Elle initie aussi des opérations hors les murs et tente de tisser une toile de développement sur l'ensemble du département en appelant régulièrement les organismes de recherches, les entreprises, les artisans et professionnels des métiers de bouches à entrer dans la ronde des manifestations et des événements du centre.
http://www.la-cuisine.frcantine1.jpg




















Le centre de production et de diffusion en arts visuels de Béthune est un exemple édifiant de l'art et du design confrontés au quotidien. Ce centre baptisé "Lab" peut se traduire  laboratoire,  labyrinthe ou ...labanque. Lab-Labanque est en effet un centre d'art contemporain installé depuis 3 ans dans le bâtiment de l'ancienne banque de France de Béthune. Pas moins de 2700 m2 sont consacrés aux recherches et expositions. Le principe ici n'est plus de s'interroger sur le consommable, mais sur l'espace de vie et en particulier la ville. Les champs de création sont aussi diversifiés que la photo, la vidéo, la sculpture, la peinture et le design d'objets, mais la particularité du Lab-labanque est son espace lui-même que l'on visite autant pour ce qu'il expose que pour ce qu'il représente. Nous sommes en effet ici dans un espace dédié à l'argent et les éléments majeurs et hautement symboliques de l'ancienne activité ont été conservés du bureau du directeur à la salle des coffres. Le médium monétaire est sans cesse discuté et disputé par les oeuvres qui y sont produites ou exposées. Parmi les expériences actuelles proposées lab_labanque.jpgpar le Lab, il y a celle du collectif "Visual System" qui fait entrer le spectateur-visiteur dans un parcours induit par la lumière où chacun est acteur de l'espace par le corps en mouvement.

www.lab-labanque.fr













Enfin, troisième et dernière interpellation culturelle sur le quotidien: l'environnement sonore. Phonotopie a été créé en 1999 par un philosophe et  un plasticien à Monsures dans le département de la Somme.. Entre ville et campagne, Phonotopie interroge les sons et les restaure dans les lieux les plus divers. Autrement dit un travail d'enregistrement lance le processus suivi d'un montage et d'un scénario sonore original et enfin un espace d'écoute est inventé et provisoirement installé au milieu d'un verger, au coeur d'un centre de détention et de préférence hors des territoires institutionnels. Selon les bonnes volontés des concepteurs de phonotopie, le souhait est de provoquer une oeuvre dans la rencontre entre le son et le lieu investi. "L'énergie du son qui se déploie dans ces oeuvres de lieu rend le réel malléable. Elle fait naître de nouveaux territoires qui n'existent que par l'oreille et elle tisse de nouvelles temporalités sur la trame du temps ordinaire".
www.phonotopie.org

poetes_zmd.jpgonde.jpg

Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures