Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures

08 Feb

Une histoire cousue de fil...vert.

Publié par Philippe BERTRAND  - Catégories :  #économie

Un dossier hautement intéressant paraissait, il y a quelques semaines, dans les pages du Nouvel Observateur : 16 ouvrières d’une société de confection (PVF-production de vêtements à façon) en liquidation, ont décidé de reprendre à leur compte la production. Quand je dis à leur compte, entendez que chacune a déboursé une participation à la création (2000 euros) de ce qui est désormais une SCOP de production. PVF entreprise niortaise de confection  a possédé aux meilleurs moments de son existence, 700 employés. En juin 2008, date de la fin des activités, elles n’étaient plus que 70 à œuvrer dans une entreprise qui avait choisi la délocalisation pour tenter de déjouer la concurrence internationale et chinoise en premier lieu. Ainsi est née  la coopérative « Couture Venise Verte », soit une production de vêtements à façon haut de gamme, dont le nom s’inspire évidemment du cadre naturel qui borde la zone industrielle niortaise où siège cette Scop. Pour que le montage du défi soit rendu possible, ce groupe de femmes réactives a  obtenu une bourse régionale à la création d’entreprise dite bourse Tremplin pour l’Emploi soit 31 000 euros. Cette somme a été en partie investie dans le rachat de machines de l’entreprise défunte. C’est au passage un beau pied de nez au liquidateur et à l’ancien statut de ces femmes dans l’usine PVF. (C’était un homme qui entretenait les machines et il interdisait aux ouvrières d’y toucher. Aujourd’hui elles ont les machines et leur destin entre les mains.). Bien sûr, tout est difficile dans cette construction, à commencer par les salaires  qui se résument à un équivalent du smic. Toutefois leur savoir-faire enrichi par les formations qu’elles ont suivies avant de créer la coopérative, laisse espérer de nouveaux clients (elles travaillent à élargir le réseau : institut français du textile ou ouest mode industrie) et l’embauche d’employés dans un avenir plus lointain. Le Nouvel obs précise que les Scop se multiplient depuis quelques années que les emplois de l’industrie sombrent avec 1800 scop en France qui totalisent 36 000 emplois (on nous donne même l’exemple original de l’Orchestre de Chambre de Toulouse qui a sauvé sa peau en prenant le statut de Sbobines.gifcop).
link

Commenter cet article

Archives

À propos

Le complément des Carnets de Campagne diffusés sur France Inter sans impératif de temps ni d'espace et ouvert aux commentaires et contributions extérieures